Cochin. Ça y est, mon sac est à bord d’Il Mostro. Deux tee-shirts, deux shorts, une polaire fine, un collant fin, deux paires de lunettes, une casquette, un chapeau, une brosse à dent et une paire de chaussures en caoutchouc. Prêt pour dix jours de mer et de régate à travers le golfe de Bengale et le fameux détroit de Malacca. Vent faible, voire inexistant, pour commencer,  du près pour traverser le Golfe, puis des orages pour finir dans le Détroit. Parcours parsemé de filets de pêche, de billes de bois (nous sommes en pleine période de mousson), de cargos à gogo et probablement de pirates… C’est pour cela que deux waypoints nous tiendront à l’écart des côtes sri-lankaises.

 
Dernière vérification des réparations effectuées sur Puma avant sa remise à l’eau à Cochin.
© Sally Collison / Puma Ocean Racing.

A bord de Puma, il est temps pour nous d’inverser la tendance et de nous relancer dans une «spirale positive». Pas de soucis, sourire en tête et couteau entre les dents nous allons remettre du charbon dans «le monstre» !

«Namaste» l’Inde, fantastique pays, merveilleuse région et accueil incroyable. Singapour ne s’annonce pas aussi haut en couleurs, mais la découverte continue. Il est bon de prendre du recul, sortir la tête de notre quotidien d’équipe et de s’apercevoir que la vie n’est pas si grise que cela et que nous avons une chance immense de faire cette course…
A bientôt.