Nous en sommes à 24 heures de mer sur Majan. Cape Town a disparu en quelques minutes sous les nuages de pluie pendant que nous étirions notre sillage vers le Sud. J’ai pu ressentir la petite appréhension de deux des équipiers, Mohamed et Mussan, mais aujourd’hui, ils ont repris du poil de la bête dans cette traversée de dorsale anticyclonique. Soleil et légère brise, ça, ils aiment – et s’aperçoivent que le grand Sud n’est pas toujours si terrible.

Nous devrions sortir assez rapidement de ces calmes et arrondir notre trajectoire pour faire route à l’Est dans une vingtaine de nœuds, au travers. Les milles devraient alors défiler.

Je me sens déjà bien sur le bateau, carnet de note à portée de main. je remets déjà en doute certaines de mes idées pour la préparation au solitaire. Ces navigations sont vraiment importantes pour la préparation à la Route du Rhum 2010.

Ah, j’allais oublier de vous parler de ce pauvre requin de plus de deux mètres de long qui s’est fait «plier» en deux sur la dérive. Malheureusement, je ne crois pas qu’il s’en soit sorti… Nous avons dû nous arrêter pour relever la dérive et nous en défaire.

Voilà le début d’une petite traversée de l’océan Indien. Tout va bien à bord !