«Y a pas grand vent dans les voiles !» C’est le moins qu’on puisse dire. Depuis près d’une semaine, nous n’avons pas excédé les 9 nœuds de moyenne lors de nos meilleures journées. Je dois bien avouer que depuis mon arrivée sur Majan, c’est la première fois que les journées ne sont pas très excitantes. Jusqu’ici, chaque jour était l’occasion d’apprendre quelque chose, d’optimiser certains détails ou de préparer des modifications pour les deux petits chantiers par lesquels le bateau va passer d’ici à la Route du Rhum. Des journées enthousiasmantes, riches et qui passaient sans que l’on s’en rende compte…

Depuis quelques jours, l’horizon est notre seul paysage, plus de côtes et petits pêcheurs, le vent varie entre 2 et 7 nœuds, pas de manœuvre et les fichiers de prévisions n’annoncent pas de changements radicaux. Alors, c’est vrai, les jours sont un peu plus longs et les heures de bannette en pleine journée plus lourdes de chaleur.

Mais c’est comme ça, il faut prendre notre mal en patience, on ne maîtrise pas tout lorsque l’on est marin !

Pendant ce temps, nos camarades d’Oman Sail du Tour de France à la voile ont brillé au Grand Prix de Pornichet, où ils ont fini sur le deuxième marche du podium juste derrière Bertrand Pacé, sur Nouvelle-Calédonie et devant certains des prétendants à la victoire pour le TFV 2010 ! C’est une super nouvelle pour notre équipe ! A bord, Mohamed est tout excité pour son ami d’enfance qui fait partie de l’équipage. Chouette de voir son enthousiasme… Allez, nous auront plus de vent demain !